RSSI : Un salaire moyen de 84 000€ en 2017 par Dominique Filippone

mercredi 15 novembre 2017

Par Isabelle MAURANGES-DALMAYRAC

Le club des experts de la sécurité de l'information et du numérique (Cesin) a publié son enquête de rémunération 2017 à laquelle plus de 200 RSSI français ont répondu. Si le salaire moyen fixe mensuel hors variable et avantages en nature des RSSI s'élève

RSSI : Un salaire moyen de 84 000€ en 2017

 

Le club des experts de la sécurité de l'information et du numérique (Cesin) a publié son enquête de rémunération 2017 à laquelle plus de 200 RSSI français ont répondu. Si le salaire moyen fixe mensuel hors variable et avantages en nature des RSSI s'élève à 84 000 euros, il peut dépasser dans certains cas 200 000 euros.

 

Parmi les postes à responsabilité au sein des entreprises, celui de RSSI (responsable de la sécurité des systèmes d'information) fait sans aucun doute partie des plus exposés. Rien d'étonnant à ce que le niveau de leur rémunération s'aligne en conséquence. Ainsi, d'après une enquête menée par le Cesin (Club des experts de la sécurité de l'information et du numérique) à laquelle 202 RSSI ont répondu, le salaire fixe moyen des RSSI s'élève à 84 000 euros. En y ajoutant le variable annuel ainsi que les avantages en nature, la rémunération grimpe à 95 000 euros. « Le salaire moyen d’un RSSI se situe aux alentours de 100K€ ce qui dément la plupart des études situant ce niveau à moins de la moitié de cette valeur », fait savoir le Cesin.

 

La moyenne haute des salaires atteint 150 000 euros et grimpe même, à quelques rares exceptions, au-delà de 200 000 euros. Les salaires les plus bas se situent quant à eux autour des 40 000 euros. « Ces écarts sont liés à la taille de l’entreprise et au niveau d’expertise du RSSI : les RSSI débutants dans des entreprises de taille moyenne sont dans la fourchette 40K€/70K€ tandis qu’un RSSI chevronné d’une grande entreprise se situe dans la fourchette 100K€/200K€ », explique le club. « Contrairement à certaines idées reçues, il n’y a pas que le secteur banque/assurance qui rémunère bien cette profession. On retrouve des salaires dans la moyenne haute dans les secteurs critiques de l’industrie, de l’énergie, voire des transports. Quoi qu'il en soit, 53% des répondants jugent que leur rémunération n’est plus adaptée à leur niveau de responsabilité.

 

61% des RSSI rattachés à la direction générale

Si les RSSI sont bien évidemment rompus aux problématiques de sécurité, sont-ils pour autant spécialisés en informatique ? A cette question, près de 74% des répondants à l'enquête du Cesin ont répondu positivement. En termes de formation, près de 75% sont titulaires d'un Bac+5 ou plus. Concernant l'ancienneté dans le poste, près de 25% l'exercent depuis moins de 2 ans, mais une large majorité (39%) ont indiqué l'être entre 2 et 5 ans, sachant qu'ils sont plus de 12% à être RSSI depuis au moins 10 ans.

« 61% d’entre eux sont rattachés à la DSI, 14% à la direction des risques, tandis que 10% sont directement rattachés à la direction générale. Globalement, plus de 50% des RSSI sont en position N-1 ou N-2 de la DG », indique par ailleurs le Cesin. A noter que 17% des répondants à cette enquête indique exercer leur fonction pas sur un temps plein (4/5, mi-temps voire moins...).

 

En savoir plus sur le Cesin

Créé en 2012, le Club des experts de la sécurité de l'information et du numérique réunit plus de 350 membres en charge de la sécurité des systèmes d'information. Historiquement composé de RSSI d'Ile-de-France, cette association a engagé un plan d'ouverture en direction des régions (lire notre entretien d'Alain Bouillé, président du Cesin). Le Cesin est par ailleurs partenaire de l'IT Tour, le tour de France de la rédaction du Monde Informatique en régions, avec des représentants sur les différentes étapes dont prochainement à ToulouseLille et Orléans.

Article rédigé par Dominique Filippone Chef des actualités LMI 

 

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-rssi-un-salaire-moyen-de-84-000eteuro-en-2017-69980.html

© CESIN